Vous l’avez peut-être loupée, mais le 22 juin dernier se tenait la 31e WWDC d’Apple (sa conférence annuelle pour sa communauté de développeurs). COVID oblige, la keynote s’est tenue à distance, en mode 100% virtuel via une chaîne YouTube dédiée à l’événement.

Inutile de vous dire que nous, de notre côté, on était aux aguets 🤨

On ne va pas vous résumer l’intégralité du WWDC (ça va vite vous fatiguer, et nous aussi), néanmoins, on aimerait vous parler de plusieurs petites choses qui ont retenues notre attention :

Apple a en effet annoncé quelques évolutions du côté de la Réalité Augmentée !

On les attendait un peu au tournant, et on n’a pas été déçus de ce côté-là (surtout qu’on vient de passer une étape significative sur la question, mais attendez, on va y revenir). Car souvenez-vous, la Réalité Augmentée, c’est justement l’une des cordes que nous avons à notre arc.

Non ?

Ça ne vous dit rien ?

Un petit rappel s’impose alors.

Vous êtes un professionnel de l’immobilier ? Confiez-nous votre projet d’application en Réalité Augmentée.

Votre projet immobilier en Réalité Augmentée

Première chose à savoir : notre offre de service est principalement à destination des professionnels de l’immobilier.

Il faut dire qu’en matière d’immobilier, ce n’est pas toujours facile de se démarquer de la concurrence… En fait, nos clients nous sollicitent pour deux principaux besoins :

  • Faire connaître leur programme auprès de potentiels acquéreurs ;
  • Les séduire avec des arguments de poids.

C’est d’ailleurs là tout l’enjeu de la Réalité Augmentée (à ne pas confondre avec la Réalité Virtuelle, jetez un œil à notre billet dédié si vous voulez plus d’informations) : conquérir les indécis en leur permettant de se projeter dans les biens proposés à la vente.

Comment ça marche ? C’est assez simple.

Concrètement, nous développons une application par programme immobilier ; puis, en scannant la plaquette à l’aide de l’application, le prospect peut visualiser les plans de la bâtisse en projetant un modèle 3D sur le plan 2D.

Super pratique pour obtenir une vision inédite des plans du bien immobilier !

Bon, ça, c’était avant…

Chez Pixel, on est capables de faire des trucs beaucoup plus intéressants maintenant !

Mais avant de vous en parler plus en détails, revenons sur cette histoire de scan de plaquette, ça sera utile pour la suite.

Les marqueurs dans la Réalité Augmentée

Comme on vous le disait précédemment, explicitons d’abord une notion-clef dans les applications de Réalité Augmentée :

Les marqueurs.

Ne vous emballez pas, rien à voir avec les stylos 😅

Pour pouvoir fonctionner, une application de Réalité Augmentée utilise ce que l’on appelle des référentiels. Il s’agit d’un élément (un QR Code par exemple) qui va faire deux choses :

  • Dire à l’application qu’elle peut afficher le contenu ;
  • Lui permettre ensuite de l’afficher correctement dans l’espace.

En d’autres termes, si on reprend notre exemple de programme immobilier :

  • L’application va « reconnaître » la brochure (marqueur) ;
  • Elle va alors afficher le plan 3D.

Le problème avec tout ça – vous l’aurez sans doute compris d’ailleurs – c’est que si l’on arrête de filmer le marqueur, la projection disparaît.

Par conséquent, on est plutôt restreint dans le type et la taille de nos projections 3D : si le bâtiment est trop grand et oblige l’utilisateur à tourner le smartphone dans tous les sens, pof !

Plus de projection 3D 😑

L’abandon des marqueurs chez Apple

C’est là où on raccroche les wagons avec le WWDC et l’ARKit : depuis sa première version, l’ARKit est en effet capable de produire des projections 3D sans utiliser de marqueur !

Comment réalise-t-il cette prouesse mystico-ésotérique ?

On va éviter de vous barber avec des détails techniques, mais dans l’essentiel, retenez ceci : l’ARKit transforme l’environnement lui-même en marqueur, tout en identifiant ce qu’il se « passe » dans le cadre afin d’ajuster sa projection.

Bluffant, non ?

Eh bien, nous sommes heureux de vous annoncer que chez Pixel, nous sommes maintenant équipés pour réaliser des projections sans marqueur !

Plus besoin de se contorsionner ou de pester en voyant la projection disparaître de l’écran.

Tout ça, c’est du passé.

Enfin, pour Apple en tout cas.

En ce qui concerne Android, c’est une autre histoire.

Quelles perspectives pour la Réalité Augmentée ?

Revenons sur les annonces d’Apple lors du dernier WWDC :

  • Une amélioration de l’effet d’occlusion via Deph API (pour le dire simplement, cela permet à un objet virtuel de disparaître derrière quelque chose ou quelqu’un passant devant la caméra).
  • Un suivi du visage étendu à la caméra frontale (ce qui concerne essentiellement les Memojis).

Et dernier point, et non des moindres :

  • L’ancrage géographique (Location Anchoring), qui va permettre d’implanter des éléments de Réalité Augmentée à des coordonnées géographiques précises.

La fonctionnalité est pour l’instant réservée à quelques villes, mais nul doute qu’elle sera étendue à d’autres régions dans l’avenir…

… Ce qui nous laisse assez rêveurs : il serait tout à fait possible de réaliser des applications d’immobilier en RA à déployer près de futurs chantiers : les acquéreurs qui se baladeraient à proximité pourraient ainsi visualiser à quoi ressemblerait le bâtiment, et à prendre contact avec le promoteur pour en savoir davantage !

Mais dites-nous, ce genre de service pourrait vous intéresser ?

N’hésitez pas à nous contacter pour qu’on puisse en discuter !